05 novembre 2012

le décalogue pokérien





Voici qu'à mon heure de repas je rêvassais aux tablettes de chocolat de certains blogeurs  euh de la
Loi de l'Ancien Testament et notamment à l'admirable Décalogue que tourna Kieslowski en 1988 et son hilarant et si cruel 10e commandement




J'en vins à me dire que finalement, par Belzebuth et tous les diables, le joueur de poker suivait un itinéraire similaire aux fameuses tables de la Loi - bien célèbre dans tous les vilains hits parades... merci monsieur Obispo, vous serez réincarné en blattes pour avoir forcé des milliers de gens à entendre des ineffables airs guimauve tels "l'envie d'aimer".... Moi aussi j'ai envie d'aimer et emmerde personne, merde! pardon je m'égare sur une route dangereuse pavée de mauvaises intentions et reviens donc à mon propos sur ces fameux dix commandements gravés dans des tablettes de pierre , devant Moïse, lors de l'Exode dans le désert du Sinaï.

Premier commandement : Un seul Dieu tu aimeras et adoreras parfaitement.
Yes! en effet, le joueur de poker sert exclusivement le poker malgré certaines brebis galeuses qui osent faire des infidélités à notre Dieu en allant assouvir quelques dévotions, génuflexions du cerveau, en parallèle...  un peu comme chez les Tahumaras , ces indiens du Mexique ou quelques autochtones du Vanuatu où l'on conserve encore quelques croyances ancestrales qu'on mêle à un bonne conversion des familles....pour nous, mes bien chers frères, du culte pokérien, et  surtout dans l'oecuménisme des blogeurs sévit le triste sbire de D8, une sorte de chevalier d'Eon (moitié Raoul, moitié Marguerite) qui a parfois  tendance à saborder son premier commandement ainsi que le 2eme : " Son saint nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment."... avec de fausses idoles telles que le bridge...Doux Jésus! les grilles de l'enfer sont ouvertes, mon fils et méfie-toi car il n'y a pas que Raoul qui sera soumis au tourne-broche!

Le Troisième commandement : Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement est quant à lui respecté par tous les blogeurs et c'est quasiment tous les soirs que les fidèles en live ou en line qu'ils viennent dans les chapelles dédiés -aussi nommés rooms - déposer leurs petites offrandes (br) ce qui leur évite de souiller le Sixième commandement : La pureté observeras, en tes actes soigneusement en honorant leur conjoint. Que nenni! point de vices! le joueur de poker est un monomaniaque afin de se transcender de fish - iktos (d'où l'iconographie du poisson représentant les premiers pokériens) en sainte shark (sainte normande brûlée par la perfide Albion lors de la guerre de 100 ans) , un statut de martyr consacré au grand dieu poker et pour cela il lui faudra respecter toujours le Quatrième commandement : Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement.

En vérité je vous le dis, si son  Dieu est le poker ses pères et mères sont le Omaha, No holdem ou Stud et ses supérieurs les variantes (po limit/ no limit)  qui sont eux aussi vénérés grâce à  des prières plus ou moins longues (normal, speed, turbo)  c'est là, maintenant qu'il eût un contre sens fâcheux dans la lectures des tablettes du joueur , car il est inscrit dans, le Cinquième commandement et huitième: Meurtre et scandale éviteras, haine et colère également...




En effet, la colère vous fait tilter ce qui n'est pas très indiqué lors d'une grande messe (mtt) et le meurtre sur une table, sans être bégueule et petite bourgeoise, ça fait toujours un brin désordre sur une table et vous ôte toute convivialité dans la psalmodie...mieux vaut vous concentrer par quelques encens ramené par notre soeur Zara et qui vous permettra d’ouvrir votre troisième oeil Bene Gesserit..."je ne connaîtrais pas la peur car la peur tue l'esprit, la peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale, j'affronterai ma peur, je lui permettrai de passer en moi, à travers moi et lorsqu'elle sera passée je tournerai mon oeil intérieur vers son chemin, et là où elle sera passée il ne restera plus rien, rien que moi"...Epître de Saint Paul Muad'Dib...

Outch! attention de ne point trop abuser de cet encens  un peu fort et laissons l'évangile dite de Dune de Saint Franck Herbert  pour nous concentrer sur le septième commandement : Le bien d'autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement...
"Certes" me direz-vous,  "la phrase parait un contresens" dans sa littéralité surement une mauvaise traduction, ..mais non , notre dieu nous indique la parcimonie, de ne pas piquer avidement les blinds d'autrui (surtout les miennes merci, le tournoi des blogeurs va commencer, faut pas déconner ho! et pousser mémé dans les orties) et surtout comme il nous l'est dit éviter trop de bluffs pour ne pas se ridiculiser...Huitième commandement : La médisance banniras et le mensonge également.

Neuvième commandement : En pensées, désirs veilleras à rester pur entièrement...très interressant principe et c'est pour cela que Mama ne vous a pas encore entièrement montré sa magnifique poitrine pour ne pas -  ô bande de larves lubriques - vous damner entièrement mais la pécheresse a laissé cependant traîner une photographie avec ses tétons guillerets et pointant émoustillés qui lui permettra ainsi de déconcentrer ses adversaires comme il se doit pour  retrouver sa place de chipleader du tournoi. et réussir à assouvir royalement le Dixième commandement : Bien d'autrui ne convoiteras pour l'avoir malhonnêtement si elle n'a pas de valeur handicap comme nous le dira notre grand prêtre Pokerloto.

Cela est juste et bon...La messe est dite.
Amen!

5 commentaires:

  1. Amen.. ton verre :)
    ça s'arrange dans le coin!^^

    RépondreSupprimer
  2. nihil obstat et imprimatur tiberius salutem et pacem dat

    RépondreSupprimer
  3. une absinthe pour moi zara,

    Ita diis blackis and tiberis placuit !

    RépondreSupprimer
  4. Moi j'arrive pas à mettre la photo ^^

    RépondreSupprimer