12 avril 2010

Fais-moi mal Johnny, Johnny ou Du SM, du double lien et de la vie des blinds





Depuis un bon moment, je me demande comment faire respecter ses blinds au Poker...élément fondamental du jeu, il est peu ou prou réfléchi lors de nos débuts pour des questionnements peut être bien plus secondaires tels que celui du bluff, le chant des sirènes des joueurs débutants, lequels résistant rarement son appel et ce jusqu’à la complète noyade

La blind est pourtant à mon avis la base du jeu. Elle crée ce double lien avec l’adversaire comme une dialectique hegelienne du maître et de l’esclave où tour à tour nous essayons de voler celles des autres joueurs puis tentons à notre tour de résister à l’assaut de ces derniers.
Inutile de dire que dans cet univers machiste qu’est le poker être une femme accroît d’avantage cette difficulté à moins de feindre une totale soumission pour mieux dévorer notre maitre d’un tour.

La réponse pourrait se trouver dans l’idéalisme platonicien avec la notion d’Enkrateia qui se caractérise par une forme active de maîtrise de soi. Elle permet de résister, et d’assumer sa domination dans le domaine des désirs et du plaisir tout en ayant besoin de lutter pour l’emporter…puisque pour gagner nos blinds et préparer noter jeu à long terme il faut évidement désirer celles des autres tout en maitrisant notre appétit afin de ne pas provoquer de rancœur chez l autre et tout en préparant ainsi sa défense . Attaquer pour mieux subir.

Nous ne sommes pas loin de la théorie du double lien du psychologue américain Bateson qui affirme l'existence de relations conflictuelles entre le malade psychotique et son entourage, le dernier donnant au premier des ordres absurdes et impossibles à exécuter (en résumé caricatural: je te donne l'ordre de me désobéir, ou alors...)
Ces ordres impossibles à respecter étant, forcément, toujours suivis de sanctions (retransposé dans notre jeu, notre blind volé) ils entraîneraient ainsi l'apparition de la psychose (le tilt !)
Le joueur de poker est il donc un dangereux schizophrène ou prend il son plaisir dans des jeux de pouvoir, de bondage et de cruauté ?

Mmh…Eh bien...On s’en tape! c’est le cas de le dire, car ma question demeure, comment faire pour faire respecter ses blinds ? Dois-je surenchérir systématiquement au risque de tout perdre, caller ? attendre patiemment ? telle est la question et elle urge, car ce soir sur Partypoker vers 22h00 voici que j’ai une partie fine avec Pokerloto et ai bien l’intention cette fois-ci d’être la domina et de lui flanquer une sacrée fessée !

6 commentaires:

  1. J'aime bien le coté décalé de la dialectique du maitre et de l'esclave qui finit en bondage avec poker loto dans le role de la crampe.
    Very nice post! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Recette du resteal :

    Repérer le voleur et laisser agir pendant 4 ou 5 tours.
    Lorsque les blindes sont hautes (le raise doit représenter 15 à 20% du tapis "de référence"), pushez avec "Any-2".

    Notez pour la recette vous devez prendre un voleur-récidiviste. A ne pas confondre avec un fish maniaque, proche d'aspect, mais très toxique.

    Si vous n'avez pas de voleur-récidiviste, ni de fish-maniaque, je vous conseille la recette du steal.

    RépondreSupprimer
  3. +1 pour la recette du resteal :)

    RépondreSupprimer
  4. Que ce soit Bustydoll ou Pokerloto, je me demande bien ce qu'ils fument. En tous les cas c'est de la bonne!

    RépondreSupprimer
  5. Nous accordons des credits senior entre particuliers au monde entier.

    S'il vous plaît contactez-nous:
    Email: contact@creditfinancesinstitut.com
    Numéro WhatsApp: +33784505888
    Site web: https://www.creditfinancesinstitut.com

    RépondreSupprimer